L’été, les vacances, la mer, le soleil et « la ratatouille »qui chatouille les papilles.

Bonjour les amis, retour de Boby, oui beaucoup de choses avant les vacances, et bientôt une grande nouvelle, mais bientôt, pour le moment, voici la recette qui chatouille pour l’été. Comme on ne peut plus faire confiance à personne, j’ai appris à faire la ratatouille. La vraie, celle qu’on met deux bonnes heures à préparer et quatre minutes à engloutir.

ratatouille-jepopote

la ratatouille qui chatouille

pour la popote :

Il vous faut donc:

Des tomates bien mûres

Des courgettes

Des aubergines

Des poivrons

Des oignons

Quelques gousses d’ail

Du sel, du poivre

Un bouquet garni

De l’huile d’olive

Du basilic (il n’est pas obligatoire, mais moi j’aime bien)

………………………….

Au vu du volume, vous vous direz que vous avez beaucoup trop de légumes et que vous allez vous retrouver avec une gigantesque ratatouille. Hélas non. La ratatouille réduit énormément à la cuisson, vous en ferez la déchirante expérience.

D’abord, on s’occupe des tomates: on les pèle et on les épépine –pour les peler, on peut les passer à l’eau bouillante puis à l’eau froide. Normalement la peau s’enlève toute seule. Comme celles de vos doigts, si vous êtes aussi doués que moi.

Puis les aubergines: on les coupe en cubes et on les laisse dégorger avec un peu de sel pendant environ une heure. Si vous préférez les rondelles, c’est votre droit.

Dans un faitout, on met un peu d’huile d’olive, et une fois qu’elle frémit, on ajoute des gousses d’ail écrasées. Dès que l’ail blondit, on ajoute les tomates qu’on a grossièrement concassées.

On ajoute ensuite un bouquet garni, du gros sel, un peu de poivre et on laisse mijoter à feu doux, à découvert et sans jamais laisser bouillir.

Le reste de la ratatouille se fait à la poêle, avec de l’huile d’olive. Un filet pour chaque légume, pas plus: la ratatouille est confite, pas frite. On peut faire tous les légumes simultanément dans des poêles différentes, mais comme je suis perfectionniste, je fais tout dans la même, à tour de rôle, en changeant l’huile à chaque fois. (En vérité c’est parce que je vis dans un appartement minuscule et qu’il n’y a que deux feux, un pour les tomates et un pour la poêle, mais les ayatollahs de la ratatouille font comme moi par choix.)

Vient ensuite le tour des poivrons: on les coupe en quatre, on enlève les pépins et la queue et on les fait revenir à la poêle, côté peau. Dès qu’ils deviennent un peu mous, on les retire du feu et on ôte la peau, qui devrait s’enlever sans grande difficulté. De toute manière, vous n’avez déjà plus de terminaisons nerveuses aux doigts à cause du pelage de tomates

On coupe les poivrons en lamelles ou en dés, puis on les remet à la poêle jusqu’à ce qu’ils prennent une jolie couleur et une consistance moins croquante. On les réserve ensuite dans une passoire.

On émince les oignons, et on les fait mijoter dans la poêle jusqu’à ce qu’ils prennent une jolie couleur aussi. Oui, je me répète, mais tout doit prendre une jolie couleur dorée, et surtout ne rien faire griller. On met ensuite les oignons dans une passoire.

Aux aubergines: on les essuie (souvenez-vous, elles ont dégorgé), on a le droit de les fariner, et on les met à la poêle jusqu’à ce qu’elles prennent quoi? Une jolie couleur? Raté: il faut qu’elles soient bien tendres, mais pas forcément colorées. Les aubergines aussi finissent dans une passoire

Viennent enfin les courgettes, coupées en rondelles ou en cubes, qui doivent prendre une jolie couleur également. Les légumes doivent être tendres, mais pas mous. On égoutte les courgettes, comme tous les autres légumes auparavant.

Là, vous avez la possibilité de faire de la ratatouille froide:

Dans un saladier ou un plat, alternez couches de légumes et de sauce tomate: courgettes, sauce tomate, aubergines, sauce tomate, poivrons, sauce tomates, oignons, sauce tomate. Quand c’est à température ambiante, mettez au frigo. La ratatouille est un peu croquante, on peut la servir avec un peu de basilic. Et on tartine ça sur du bon pain. Personnellement, c’est comme ça que je la préfère, mais je n’impose rien à personne.

Si vous préférez l’option chaude, mêlez tous les légumes à la sauce tomate qui attend patiemment depuis des lustres dans le faitout. On laisse mijoter 20-30 minutes pour que les légumes ramollissent et se parfument.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s